Skip to content

Le Danemark soutient la paix et la stabilisation  dans le Sahel avec un nouveau programme

30.09.2013  12:56
Le gouvernement du Danemark a lancé un programme régional de paix et stabilisation dans le Sahel le  lundi  23 septembre, qui couvrira le Mali entre autres pays. Il y a eu une forte  focalisation sur le  Sahel lors de l’Assemblée Générale de l’ONU et le Secrétaire General a été l’hôte d’une réunion de haut niveau sur la région le jeudi 26 septembre. Le Danemark se concentrera sur le dialogue et réconciliation dans la société civile dans le Sahel, une région qui est importante pour assurer une paix soutenable.

Le Sahel est une priorité pour le gouvernement du Danemark lors de 68ème Assemblée Générale. Le Danemark a organisé une réunion particulière avec la participation des personnes clés pour mettre l’accent sur comment la société civile peut contribuer effectivement et concrètement à la paix dans le Sahel.

Le Sahel est une région fragile où une série des défis mondiaux se coalisent. Des états fragiles, des extrémistes, pauvreté massive et réfugiées tout cela réuni fait  que l’instabilité s’est propagée bien au-delà du Sahel. Par conséquent, le Danemark doit participer dans les initiatives  permettant de relever ces défis. C’est pour cela qu’en plus de la coopération au développement à long terme et l’assistance humanitaire du Danemark, le gouvernement lance un programme régional de paix et stabilité pour le Sahel pendant cette semaine. Le programme s’adresse aux causes sous-jacentes à l’instable situation de sécurité dans le Sahel.

Le gouvernement contribue à hauteur de 125,000,000.00 DKK pendant cinq ans dans  des domaines d’interventions, dont l’objectif est la lutte contre les causes profondes de l’instabilité. Le gouvernement travaillera en étroite collaboration avec des partenaires internationaux, y compris d’autres partenaires bilatéraux comme  l’ONU, l’Union Européenne etc.

Le travail se déroulera dans trois domaines, qui tous contribueront à l’atteinte du but principal qui est d’augmenter la stabilité dans le Sahel.
• Dans  le dialogue et la réconciliation, le gouvernement veut appuyer la résolution des conflits au niveau local avec l’inclusion/implication des groupes formels autant qu’informels.
• Se concentrant sur la sécurité, le gouvernement veut renforcer la grande action internationale avec la construction des structures de sécurité adéquates
• Finalement, le gouvernement veut contribuer à l’action internationale dans la région par rapport à la lutte contre l’extrémisme violent et le crime organisé.

L’un des thèmes transversaux du programme est l’importance de l’implication de la société civile dans la construction de la paix et la stabilité. Lors des accords de paix au Mali en 1991,1992 et 2006, la paix n’était pas durable. L’une des principales causes  était exactement l’implication peu systématique de la société civile ainsi que tous les groupes. Il y a dans les pays du Sahel la couche invisible, comme par exemple les chefs coutumiers et les groupes des femmes dont il est très important d’impliquer dans les processus de dialogue et réconciliation puisqu’ ils constituent la clé pour la paix au niveau local.



Dernières actualités

    Plus d’actualités